ARCHIVES

Rapport du match: AVRANCHES - PONTIVY GSI | Journée 8 | C F A(09-10) | 2009-2010
Print 

AVRANCHES vs PONTIVY GSI
2 1

Plus d'informations

Date du match : samedi 26 septembre 2009
Heure du match : 18:00 h
Arbitre : William COSTE (Arbitre)
 

Titulaires

Gardien de but
    Défenseur
      Milieu
        Attaquant

          Entraîneur
            Entraîneur Adjoint
              Personnel sportif
                Kiné

                  Remplaçants

                    Chronologie

                    Minute du remplacement 61 ::<img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/in.png' />Carlos FERREIRA <br> <img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/out.png' />Régis PIGEONMinute du remplacement 79 ::<img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/in.png' />Nicolas ROUSSEL <br> <img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/out.png' />Olivier BESNIERMinute du remplacement 89 ::<img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/in.png' />Pierre HOUSTIN <br> <img src='/images/com_joomleague/database/events/soccer/out.png' />Sylvain  DIDOTCarton Jaune Min. 90 ::<img src='/images/com_joomleague/database/persons/ferreira_1341298600.jpg' height='50' width='40' /><br />Carlos FERREIRACarton Jaune Min. 55 ::<img src='/images/com_joomleague/database/persons/lahaye_1338462164.jpg' height='50' width='40' /><br />Thomas LAHAYEButs Min. 88 ::<img src='/images/com_joomleague/database/persons/tarchoun_1338133267.jpg' height='50' width='40' /><br />Ramzi TARCHOUNButs Min. 11 ::<img src='/images/com_joomleague/database/persons/guyonnet_b_1338132280.jpg' height='50' width='40' /><br />Baptiste GUYONNET

                    Événements

                    Carton Jaune

                      Buts


                         Résumé

                        Football : Avranches forme un bloc, mais manque de munitions

                        La recrue Baptiste Guyonnet, alliant combativité et qualité technique, apporte beaucoup au rendement global de l'équipe avranchinaise. : Jean-Louis Rault
                         
                         
                        La recrue Baptiste Guyonnet, alliant combativité et qualité technique, apporte beaucoup au rendement global de l'équipe avranchinaise. : Jean-Louis Rault
                        OAS_AD('Position1');
                        cachePubVide('pubDetailArt');

                        CFA. Qualitativement, Avranches se hisse au niveau des meilleurs. Mais ses compteurs à buts et à points ne suivent pas.

                        Sept journées au bilan contrasté

                        Au lendemain du décevant résultat de Rennes, l'USA occupe la 13e place. Après quatre déplacements et trois matches à Fenouillère, Régis Pigeon et ses camarades sont à 1 petit point au-dessus de la zone rouge et relégués à 8 points du trio de tête. Meilleure défense avec Orléans (5 buts encaissés), la formation avranchinaise n'est, a contrario, que la 17e attaque du groupe (6 buts marqués dont 5 à domicile). C'est bien là que le bât blesse. À Quevilly et Rennes, les occasions n'ont pas manqué « mais cela ne rentre pas », se désole l'entraîneur, Zivko Slijepcevic.

                        Une qualité pourtant rassurante

                        Malgré l'échec, il y avait matière à satisfaction au retour de Rennes. « On a fait le match le plus complet au niveau du jeu. L'équipe a formé un bloc et posé beaucoup de problèmes aux Rennais. On a des occasions, mais, même en situation de supériorité numérique, on ne réussit pas à s'imposer à la finition. » Comme à Quevilly, Avranches a donc entassé les regrets et ce ne sont pas les commentaires élogieux du coach breton qui allégeront la frustration à nouveau ressentie. Surtout quand le but encaissé en bout de match est à classer parmi les gags ou les aléas malheureux.

                        La poisse s'y met aussi

                        Passe encore qu'à Fenouillère, les Sud-Manchots n'aient pas réussi à battre la réserve caennaise largement dominée, qu'à Vitré et au Havre la supériorité des locaux ait pu se traduire in extremis au tableau. Mais à Quevilly et Rennes, la baraka a fait un pied de nez aux Bleus. En Seine-Maritime, Besnier, Pigeon et Lahaye ont touché du bois. Sur la pelouse rennaise, Didot et Lahaye ont connu la même infortune. Cela fait beaucoup, mais c'est le jeu. Aux Manchots de trouver de la conviction dans le dernier geste.

                        Tarchoun bientôt au top ?

                        C'est l'évidence. L'ex-Divais, meilleur buteur en CFA2, passe à côté de son début de saison. En sept rencontres, il n'a marqué qu'une fois, lors du temps additionnel contre Quimper. À sa décharge, un temps de jeu réduit. « Mais le travail spécifique que nous allons entreprendre devrait amener Ramzi au top dans une dizaine de jours. » Zivko Slijepcevic pense que son attaquant de pointe pourra profiter de la coupe pour retrouver son efficacité. Octobre devrait aussi voir réapparaître Romain Rouxel, parti tout l'été en Angleterre et qui s'entraîne avec ardeur. Alexis Rouquette, longtemps indisponible, se bat également pour réintégrer l'effectif. « Il nous faut des armes offensives », implore le coach.

                        Grosse pression à Fenouillère

                        L'addition des échecs à l'extérieur met, à chaque fois, l'USA dans l'urgente obligation de prendre les points à domicile. Ce sera encore le cas dès samedi contre Pontivy qui évolue dans les mêmes eaux au classement. Les Morbihannais restent sur deux victoires et sont invaincus en déplacement. Avranches n'a toutefois pas d'autre choix que de gagner. Car le déplacement à suivre se fera à Cherbourg...

                         
                        Ouest-France

                        Football : Tarchoun a finalement fait la différence

                        Ramzi Tarchoun a arraché la victoire dans les toutes dernières minutes de jeu. : Jean-Louis Rault
                        Ramzi Tarchoun a arraché la victoire dans les toutes dernières minutes de jeu. : Jean-Louis Rault
                         

                        CFA. Avranches - Pontivy : 2 - 1. Au terme d'une rencontre rythmée et indécise, les Manchots ont empoché quatre points précieux.

                        « J'avais demandé à mes joueurs de tout de suite les presser... » La recommandation du coach avranchinais était suivie d'effet. Une grosse frappe de Tarchoun (5') obligeait d'entrée Obilale à dévier magistralement en corner. Les Manchots multipliaient les assauts et ne tardaient pas à ouvrir la marque. Un but splendide de Guyonnet (11'), reprenant de volée un coup-franc de Pigeon tiré près du poteau de corner.

                        Le bras de fer était clairement engagé. À Pontivy, les raids de Toulliou ou les remises de Tison semaient le danger. Avranches montrait toutefois sa volonté de faire le break. Mais Besnier écrasait son tir (18') et Tarchoun tentait sans succès sa chance en pivot (20'). Suite à un corner (38'), Péru le capitaine breton manquait le cadre.

                        Au repos, tout restait à jouer. L'équipe morbihannaise ne lâchait rien en effet au retour du vestiaire. Louédec devait claquer au-dessus un coup-franc excentré de Péru (53'), puis se couchait dans les pieds de Tison (59'). Dans la même minute, une tête de Gomba sortait juste à droite du cadre avranchinais. Pontivy incisif et collectif en diable ramait pour égaliser. C'était chose faite grâce à Péru, seul face à Louédec à l'issue d'un une-deux (84').

                        Le plus dur était fait ? Non, puisqu'une passe décisive de Roussel permettait à Tarchoun de redonner l'avantage aux Manchots. Il restait 2 minutes avant le temps additionnel. Le coup était dur à avaler pour la formation d'Alain Le Dour.

                        AVRANCHES - PONTIVY : 2 - 1 (1 - 0)

                        Arbitre :M.Costes.

                        Spectateurs : 802.

                        AVRANCHES : Guyonnet (11'), Tarchoun (88')

                        PONTIVY : Péru (84').

                        AVERTISSEMENTS. Avranches : Lahaye (55'), Ferreira (90'+ 2) ; Pontivy : Christophe (57'), Gomba (72').

                        Avranches : Louédec - Trinité, Bourillon, Lahaye, Vaillant - Pigeon (Ferreira 61'), Fériaud, Guyonnet, Didot (Houstin 90') - Besnier (Roussel 79'), Tarchoun. Ent : Z.Slijepcevic.

                        Pontivy : Obilale - Blocus, Gomba, Le Guérroué, Le Guével - Christophe, Guyader, Péru, Tison - Havart, Toulliou. Ent : A. Le Dour.

                         
                        Ouest-France
                         
                         
                         

                        Football : À domicile, Avranches assure sans complexe

                        Pas de cadeau entre l'attaquant avranchinais Carlos Ferreira (à gauche) et le défenseur morbihannais Mickaël Le Guével. : Jean-Louis RaultPas de cadeau entre l'attaquant avranchinais Carlos Ferreira (à gauche) et le défenseur morbihannais Mickaël Le Guével. : Jean-Louis Rault
                        OAS_AD('Position1');
                        cachePubVide('pubDetailArt');

                        CFA. Avranches - Pontivy : 2-1. Beaucoup de mouvement mais peu d'occasions dans cette rencontre. La faute à des défenses ultra-vigilantes au cours de ce match indécis.

                        À chacun sa période

                        Avranchesa dominé la première mi-temps, parfois outrageusement lors de la demi-heure initiale. Pontivy a montré un milieu de terrain imaginatif après la pause. Naturel donc que les Bleus prennent l'avantage, aussi logique que les Bretons égalisent après maints efforts pour déstabiliser la meilleure défense du championnat.

                        Joie pontivyenne de courte durée puisque Ramzi Tarchoun arrachait in extremis la victoire. « Je l'ai félicité, déclarait Zivko Slijepcevic. Il cherchait, il cherchait... et il ne manquait pas grand-chose pour qu'il marque. Mais c'est bien, il a insisté. Pour lui, ce but est une libération ! » L'autre but avranchinais, inscrit en début de partie par Baptiste Guyonnet : une volée à montrer aux écoles de football. De plus de vingt mètres, un geste dont se souviendra le milieu de terrain.

                        Le bénéfice psychologique

                        L'entraîneur manchot savourait le résultat et cela d'autant plus qu'il avait craint pour sa troupe au fil des minutes.

                        « On a eu dans un premier temps la possibilité de mener 2 à 0. Après, ça pesait dans les jambes. Et puis, les gars se sont parfois énervés car le besoin de conserver les 4 points était évident. Pressés par Pontivy, on ne sortait pas. Mais il y a eu pour finir cette passe décisive de Nicolas Roussel rentré en fin de match. La preuve qu'on a besoin de tout le monde... »

                        Zivko Slijepcevic mesurait le bénéfice de la soirée : « Psychologiquement, on est bien quand on gagne. C'est important pour la suite. On va maintenant jouer la coupe puis préparer sereinement le déplacement de Cherbourg. »

                        Alain Le Dour pas satisfait

                        Le but de Tarchoun restait par contre en travers de la gorge du technicien de la GSI Pontivy. Il se demandait même s'il n'y avait pas un léger hors-jeu qui l'entachait. Mais surtout, Alain Le Dour trouvait le score final inéquitable : « Sur l'ensemble du match, il y avait mieux à prendre. Cela valait au moins le nul que les joueurs étaient allés chercher en seconde mi-temps. Mon équipe s'est bien comportée, nous ne pouvons nous satisfaire du dénouement ! » Mais deux semaines après avoir souffert pour battre Ivry à Fenouillère, les Bleus confirmaient que chez eux, ils sont intraitables (14 points sur 16).

                        AVRANCHES : Louédec - Trinité, Bourillon, Lahaye, Vaillant - Pigeon (Ferreira 61'), Fériaud, Guyonnet, Didot (Houstin, 90') - Tarchoun, Besnier (Roussel, 79'). Ent. : Z. Slijepcevic.

                        PONTIVY : Olibale - Blocus, Gomba, Le Guerroué, Le Guével - Christophe, Guyader, Péru, Tison - Havart, Toulliou. Ent. : A. Le Dour.

                         
                        Ouest-France